05.11.2016

Alexander De Croo au Forum économique mondial de Davos au chevet de la nouvelle économie et d’une meilleure gestion des crises humanitaires

Le vice-Premier ministre Alexander De Croo participera la semaine prochaine à la réunion annuelle du Forum économique mondial (FEM) à Davos. Cette année, l’accent sera mis sur la quatrième révolution industrielle et sur la nouvelle économie, des thèmes très proches de ses compétences en matière d’Agenda numérique et de télécommunications. Pendant quatre jours intenses, le ministre De Croo interviendra lors des différentes sessions en tant que membre et modérateur des débats. Il rencontrera aussi à Davos plusieurs entreprises, ONG et organisations internationales dans le cadre de la coopération internationale et de l’Agenda numérique.

« Notre monde et notre économie évoluent à la vitesse grand V. Chaque mois, les possibilités technologiques sont décuplées. Les évolutions qui se produisent dans le domaine du big data, des technologies mobiles et de l’internet-of-everything marquent en profondeur chaque aspect de notre vie. Pensons par exemple au développement des voitures autonomes et aux plateformes participatives comme Uber. Mais tout cela va beaucoup plus loin. De nouveaux acteurs numériques défient les sociétés établies dans tous les secteurs de l’économie et les poussent à revoir leurs modèles économiques classiques et à se réinventer sans cesse. Cette évolution est tellement rapide et a de telles répercussions que nous pouvons parler d’une nouvelle révolution industrielle. Il y a dix ou vingt ans, nous vivions en fait les prémices d’une nouvelle économie », a indiqué Alexander De Croo.

Une stratégie à long terme pour l’Europe

Il y a longtemps qu’Alexander De Croo est actif dans le Forum économique mondial. Auparavant, il était vice-président du groupe de réflexion sur le vieillissement du FEM et l’an dernier, il a été élu Young Global Leader par le FEM. Il est également un membre actif du « Global Agenda Council on Europe », un conseil consultatif au sein du FEM qui se penche sur les questions européennes. C’est en cette qualité que le FEM a demandé au ministre De Croo de rédiger, notamment avec l’ancien Premier ministre suédois Carl Bildt, un rapport sur l’Europe. Ils identifient une série de défis auxquels l’Europe devra faire face dans les deux prochaines années et se projettent dans l’avenir avec le “State of the Union” de 2026. Le renforcement de l’économie européenne après la crise économique et monétaire, les défis migratoires et l’importance grandissante de l’économie numérique y seront abordés.  Le ministre De Croo a notamment pris la plume pour le volet consacré à l’économie numérique. Jeudi, le rapport sera remis aux membres de la Commission européenne présents à Davos, notamment Frans Timmermans, Premier vice-Président de la Commission européenne.

Crises humanitaires

Le ministre De Croo prendra la parole au cours des différentes sessions du Forum économique mondial, consacrées à la nouvelle économie et aux défis liés aux évolutions et à l’aide humanitaire. Le jeudi, il animera ainsi un débat sur la question de savoir si l’Europe est parée pour cette nouvelle révolution industrielle, après une introduction du Premier ministre néerlandais Mark Rutte et du Commissaire européen Oettinger. Il se penchera aussi, notamment avec le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon et le président de la Banque mondiale Jim Kim, sur les améliorations possibles dans la gestion des crises humanitaires. Avec Peter Maurer, le président de la Croix-Rouge internationale, le ministre De Croo lancera vendredi une initiative destinée à mieux financer les besoins humanitaires. La journée du jeudi commencera par le classique “Belgian Power Breakfast” consacré à la promotion de notre pays auprès des investisseurs étrangers, en présence du Premier ministre Charles Michel et du coule royal belge.

En marge du Forum économique mondial, plusieurs rencontres bilatérales sont également prévues. Avec le président Alpha Condé, il abordera le nouveau partenariat entre la Belgique et la Guinée dont le coup d’envoi a été donné la semaine dernière lors d’une mission officielle. Il s’entretiendra aussi avec le prof. Peter Piot sur la façon dont on peut éviter les pandémies et sur l’ère post-Ebola. Et enfin, il évoquera avec le CEO d’Ericsson, parmi d’autres sujets, le déploiement de la 5G en Europe.

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.