05.11.2016

Alexander De Croo en visite en Estonie, tigre du numérique

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Agenda numérique et des Télécommunications Alexander De Croo a effectué une mission en Estonie. « L’Estonie est l’un des tigres du numérique en Europe. Ce pays balte pionnier de l’e-gouvernance est un exemple et illustre comment des services publics numériques peuvent faciliter la vie des citoyens », a déclaré Alexander De Croo.

Alexander De Croo a été reçu à Tallinn par le Premier ministre estonien Taavi Rõivas. Leurs échanges ont notamment concerné la poursuite du développement du marché unique numérique européen. Lors de son entretien avec le ministre de l’Économie Taavi Kotka , Alexander De Croo a pu découvrir l’Agenda numérique estonien. L’ e-citoyenneté et le vote en ligne étaient également au programme. Depuis la fin de l’année passée, l’Estonie donne la possibilité aux non-résidents de s’enregistre comme e-citoyen estonien.

De l’e-police à l’e-healthcare
« Pour les citoyens estoniens, rien n’est plus normal que de d’abord entrer en contact avec les services publics de manière électronique : de l’e-police à e-healthcare en passant par le vote électronique. La plupart des Estoniens ne conçoivent pas de repasser au support papier ; ils considèrent les pouvoirs publics électroniques comme une source de confort qui leur permet de gagner du temps pour faire d’autres choses », a expliqué Alexander De Croo.

« Notre pays doit aussi réaliser sa conversion au numérique. C’est la raison pour laquelle le gouvernement fédéral met en avant l’idée du numérique par défaut : le numérique doit être la norme. L’objectif, c’est de réaliser un basculement complet d’ici cinq ans vers les services publics numériques. Les citoyens et les entreprises doivent être en mesure de mener tout contact avec l'administration par la voie électronique. Aujourd'hui, un tiers des ménages et trois quarts des entreprises utilisent l'internet pour communiquer avec une administration. L'expérience en Estonie montre que l'on peut faire beaucoup mieux », estime Alexander De Croo.

Économies
« Des services publics numériques impliquent aussi l’abandon du support papier. Nous devrons notamment examiner comment étendre l’utilisation de la signature électronique, y compris dans les pouvoirs publics. La facturation électronique est un autre levier important qui permet d’être plus efficace et de réduire les coûts. L’Agence pour la Simplification administrative a calculé qu’une facturation à 100% électronique pourrait représenter 3,5 milliards d'euros d'économies. À partir de l’année prochaine, nous imposerons donc graduellement la facturation électronique », a indiqué Alexander De Croo.

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.