12.29.2017

Alexander De Croo envoie le dernier télégramme belge aux collaborateurs de Proximus

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Agenda numérique, des Télécoms et de la Poste Alexander De Croo a envoyé ce soir le tout dernier télégramme belge. C’est aujourd’hui que Proximus met fin au service d’envoi et de réception des télégrammes. Dans ce dernier télégramme, le ministre remercie les collaborateurs de Proximus pour plus de 150 ans de service de télégrammes.

Le dernier télégramme belge partira ce soir vers 21h29.

“Gelukkig nieuwjaar, bonne année 2018! Une ère s’achève avec ce dernier télégramme. Merci à Proximus & à l’ensemble de ses collaborateurs pour plus de 150 ans de bons et loyaux services de télégrammes. Pour les millions de messages de joie et de grand bonheur, mais parfois aussi de tristesse. Alexander De Croo”

Le télégramme sera adressé à Dominique Leroy, CEO de Proximus, qui le recevra le premier jour ouvrable de la nouvelle année. En début d’année, Proximus proposera le dernier télégramme belge aux collectionneurs sur un site d’enchères au profit de Child Focus.

Transformation numérique

Avec la fin du télégramme, une page se tourne dans l’histoire de Proximus, car le télégraphe électrique a été mis en service en 1846.

Au début des années 80, plus d’un million et demi de télégrammes étaient encore envoyés et reçus en Belgique. Au fil des années, son utilisation a progressivement reculé. À l’entame des années 90, le nombre de télégrammes échangés était passé à un demi-million environ par an en Belgique, un chiffre qui est passé à 150.000 au début des années 2000, puis à 50.000 à peine en 2010. Ces derniers mois, le service de télégrammes de Proximus n’était utilisé que par une dizaine de clients professionnels de façon régulière et très rarement par des clients résidentiels.

“Le télégramme est maintenant remplacé par des moyens de communication plus modernes. De nos jours, lorsque les gens doivent communiquer rapidement, ils le font par voie électronique. Grâce à une législation favorable au numérique, nous avons en outre permis que ces documents électroniques aient la même valeur juridique que le télégramme autrefois”, a déclaré Alexander De Croo.

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.