05.11.2016

De jeunes entrepreneurs technologiques remettent le Manifeste des Start-ups à  Alexander De Croo

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Agenda numérique et des Télécommunications Alexander De Croo s’est vu remettre aujourd’hui le « Startup Manifesto ». Ce manifeste des start-ups est une initiative émanant d’un groupe de jeunes entrepreneurs technologiques à croissance rapide qui avancent des propositions concrètes pour améliorer le climat entrepreneurial en faveur des start-ups dans notre pays. Alexander De Croo intégrera ces propositions dans l’Agenda numérique pour la Belgique qu’il présentera dans quelques mois. “L’économie numérique ne peut prospérer que si nous favorisons les jeunes entrepreneurs et si nous donnons plus de latitude aux start-ups", a indiqué le ministre.

Après un appel qui s’est rapidement propagé parmi la communauté des jeunes entrepreneurs, plus de 100 propositions et idées individuelles ont débouché sur la création d’un manifeste : le « Startup Manifesto ». Ses instigateurs ont remis le manifeste à Alexander De Croo en marge du Tech Startup Day. “La situation économique en Europe et dans notre pays reste un défi. Avec ce manifeste, ces jeunes entrepreneurs technologiques nous donnent un signal clair : ils veulent prendre part au développement de l’économie numérique dans notre pays. Nous devons choyer ces jeunes entrepreneurs et leur donner toutes leurs chances. C’est pourquoi j’intégrerai les recommandations dans la rédaction de l’Agenda numérique pour la Belgique afin de pouvoir créer un basculement, tant en ce qui concerne la politique que les mentalités,” a déclaré Alexander De Croo.

Bruno Colmant, un des membres de Digital Minds, le collectif des penseurs et acteurs du numérique qui accompagne le lancement et le déploiement de l’Agenda numérique pour la Belgique, a présenté à cette occasion une étude qui démontre le potentiel de la numérisation. Cette étude mise en avant par le prof. Colmant indique que la technologie numérique au sens large a représenté jusqu’à 86% de la croissance économique de notre pays entre 2000 et 2012. Outre une augmentation considérable du nombre d’emplois dans les secteurs portés par le numérique, la numérisation a aussi conduit à une productivité accrue dans d’autres secteurs, des gains de productivité qui ont à leur tour généré une croissance accrue et créé de nouveaux emplois.

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.