05.11.2016

La Belgique bonne élève en matière de TIC selon le Baromètre de la société de l’information 2015

Vous pouvez désormais consulter l’édition 2015 du Baromètre annuel de la société de l’information. Les résultats pour la Belgique sont globalement positifs. Le ministre de l’Agenda numérique et des Télécommunications Alexander De Croo accueille favorablement ces résultats et sillonnera la Belgique cet automne avec Digital Belgium pour mieux informer les PME sur le potentiel de croissance que leur offre le numérique.

Contexte
Le baromètre donne un aperçu de l’évolution de la société de l’information en Belgique et analyse les performances de notre pays dans un contexte international et dans le cadre des objectifs du « Digital Agenda for Europe » (DAE), la stratégie numérique pour l’Union européenne. Neuf thématiques sont passées en revue : l’utilisation des TIC par les ménages et les individus, l’utilisation des TIC par les entreprises, le commerce électronique, l’administration en ligne, la sécurité, les compétences numériques, les télécommunications et infrastructures, le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) et la comparaison internationale.

Nouveautés
L’édition 2015 inclut les indicateurs d’un indice composite « Digital Economy and Society Index » (DESI) élaboré par la Commission européenne. Le baromètre contient aussi des indicateurs relatifs à l’utilisation du cloud computing.

Principales tendances
·        Indice DESI : la Belgique occupe la cinquième place du classement des 28 Etats membres de l’UE et se situe en tête de la catégorie des pays à performance moyenne.

·        La plupart des indicateurs continuent de progresser, avec une hausse très forte du côté de l’internet mobile à haut débit (équipement et utilisation) et du commerce électronique. Les pays voisins enregistrent des scores plus élevés dans ces deux domaines, ce qui signifie que des progrès peuvent encore être accomplis.

·        L’utilisation des services de cloud computing n’est pas encore une pratique généralisée dans le chef des internautes ou des entreprises mais elle est plus élevée dans les deux cas en Belgique par rapport à la moyenne européenne.

·        Le nombre de cyber-incidents visant les entreprises connait une augmentation très importante.

·        La tendance à la montée en débit des abonnements internet fixes se confirme en Belgique, particulièrement au niveau des lignes à haut débit rapide (au moins 30 Mbps). Cela permet à la Belgique de maintenir sa première place dans l’UE en matière d’abonnements internet fixes à haut débit rapide.

Alexander De Croo, vice-Premier ministre et ministre de l'Agenda numérique et des Télécommunications a déclaré : « Le bilan global du Baromètre de la société de l’information est positif : la Belgique remplit 7 des 9 objectifs de l'Agenda numérique pour l'Europe. On constate une augmentation notoire de l'e-commerce et de la pénétration de l'internet mobile, deux leviers importants pour le développement futur de l'économie numérique dans notre pays. Toutefois, nous devons absolument veiller à ce que les PME belges  prennent la voie de l'économie numérique. C'est pourquoi je lancerai cet automne la « Tournée digitale de Digital Belgium » : avec les organisations patronales (FEB, UCM, UNIZO, UWE, VOKA) nous sillonnerons tout le pays. Des séances d'informations et des ateliers permettront de mieux informer les PME et de les sensibiliser au potentiel de croissance offert par l'économie numérique ».

Baromètre 2015
Voici les principaux résultats par thème de l’édition 2015, ainsi qu’un tableau récapitulatif des objectifs du DAE atteints à ce jour par la Belgique.

Ménages et individus (16 à 74 ans)
84 % des ménages en Belgique possèdent au moins un ordinateur et 83 % disposent d’une connexion internet. Cette connexion internet est, dans l’écrasante majorité des cas, une connexion à haut débit (98 %). Si l’ordinateur demeure l’appareil le plus utilisé pour se connecter à internet, le smartphone et la tablette enregistrent une progression soutenue depuis deux ans. La croissance de la pénétration de la télévision numérique interactive se confirme puisque 64 % des ménages en sont équipés. 83 % des individus utilisent internet au moins une fois par semaine (contre 75 % au niveau de l’UE). 13 % des individus n’ont jamais utilisé internet, soit une baisse de deux points par rapport à 2013. La fracture numérique est inégalement répartie entre les générations : elle touche encore 43 % des seniors (65-74 ans) contre à peine 3 % des plus jeunes (16-24 ans). Enfin, 31 % des internautes utilisent le cloud computing à des fins privées en Belgique (contre 27 % au niveau de l’UE).

Entreprises (au moins 10 salariés)
En Belgique, 98 % des entreprises utilisent des ordinateurs et 97 % ont un accès à internet. 43 % des entreprises utilisent des lignes à haut débit d’au moins 30 Mbps (contre 24 % au niveau européen) et 17 % utilisent des lignes à débit ultra rapide d’au moins 100 Mbps (contre 10 % au niveau européen). 66 % des entreprises utilisent une connexion mobile à haut débit en 2014, contre 57 % un an plus tôt. 11 % des entreprises envoient (à d’autres entreprises ou à des administrations) des factures électroniques permettant leur traitement automatique. Par ailleurs, 47 % des entreprises utilisent un progiciel ERP (pour partager des informations entre différents départements de l’entreprise), ce qui est le score le plus élevé de l’UE. Enfin, 21 % des entreprises utilisent des services payants de cloud computing (contre 19 % au niveau de l’UE).

e-Commerce
Le commerce électronique a nettement progressé dans notre pays en 2014, tant du côté des consommateurs que des entreprises. 54 % des individus ont fait des achats sur internet en 2014 (48 % en 2013). Grâce à cette hausse substantielle en douze mois, la Belgique atteint et dépasse même pour la première fois l’objectif de 50 % fixé par le DAE. Pour autant, les pays voisins de la Belgique affichent des scores nettement supérieurs oscillant entre 62 % (France) et 79 % (Royaume-Uni). Quant aux entreprises, la part de l’e-commerce dans leur chiffre d’affaires est passée de 14 % en 2013 à 22 % en 2014, dépassant désormais la moyenne européenne (15 %).

e-Gouvernement
Le pourcentage de citoyens qui n’ont jamais utilisé leur carte d’identité électronique (eID) reste important (49 %) mais cette part a drastiquement baissé en un an et elle se situe pour la première fois sous la barre des 50 %. En 2014, 55 % des citoyens ont utilisé internet pour leurs relations avec les services publics (50 % en 2013) et 36 % ont utilisé internet pour renvoyer des formulaires remplis aux administrations publiques, soit respectivement le neuvième et le septième score de l’UE. En ce qui concerne l’Open Data (données ouvertes) et la réutilisation des informations du secteur public, la Belgique se classe au quinzième rang de l’UE selon un tableau de bord intégrant sept aspects.

Sécurité
69 % des internautes belges ont installé un logiciel anti-virus, ce qui représente une hausse de 14 points de pourcentage par rapport à l’année précédente et démontre que les campagnes de sensibilisation (comme E-Shop-Defense) ont un réel impact dans la conscience des Belges. Le nombre d’incidents de sécurité réels rapportés au CERT.be par les entreprises et organisations a plus que doublé entre 2013 et 2014. Enfin, le secteur financier belge a recensé en 2014 une baisse spectaculaire de 85 % des cas de de fraudes à la banque sur internet par rapport à l’année précédente.

e-Skills
En Belgique, 63 % des individus disposent de compétences numériques d’un niveau de base ou d’un niveau supérieur mais les pays voisins obtiennent des scores plus élevés. Par ailleurs, les taux chutent lorsque les tâches sont plus complexes, comme par exemple la gestion des paramètres de sécurité des navigateurs internet (21 %). Si 54 % des internautes consultent l’internet dans un but d’apprentissage, seule une minorité (8 %) suit un cours en ligne. Enfin, comme c’est le cas dans les autres pays, une part non négligeable (38 %) d’entreprises établies en Belgique éprouve des difficultés à combler les postes vacants pour des emplois nécessitant des compétences spécialisées en TIC.

Télécommunications et infrastructures
En juillet 2014, la Belgique occupait la 22e place de l’UE pour le taux de pénétration de l’internet mobile à haut débit (53,7 abonnements par 100 habitants) qui est situé 13 points sous la moyenne européenne (66,7 par 100 habitants ). A la même époque, notre pays se classait en 8e position de l’UE pour le taux de pénétration de l’internet fixe à haut débit (34,4 abonnements par 100 habitants) situé quelques points au-dessus de la moyenne européenne (30,9). Dans notre pays, 74 % des abonnements internet fixe à large bande offrent un débit d’au moins 30 Mbps, soit une part trois fois plus élevée que la moyenne européenne (23 %) et la plus haute de l’UE. Enfin, la comparaison internationale des tarifs de télécommunications pour les entreprises se révèle relativement avantageuse pour la Belgique par rapport aux pays voisins, exception faite pour les profils de professionnel ayant une utilisation intensive de la téléphonie mobile et les entreprises de services locales.

Secteur TIC
35.427 entreprises étaient actives dans le secteur TIC en Belgique en 2014. Ce secteur est dominé par les entreprises de services (98 %). Le chiffre d’affaires du secteur était estimé à 9,4 milliards d’euros au deuxième trimestre 2014. Il a enregistré une baisse de 3,9 % par rapport au premier trimestre 2013, principalement sous l’effet d’une contraction de plus de 11,5 % du chiffre d’affaires de la branche des télécommunications.

Comparaison internationale
La Belgique se situe en 11e position des 34 pays de l’OCDE au niveau du taux de pénétration de l’internet fixe à large bande et en 24e position pour l’internet mobile à large bande. L’indice DESI relatif à l’économie et à la société numérique élaboré par la Commission européenne situe la Belgique à la 5e place de l’UE et en tête des pays à performance moyenne. Les deux volets où la Belgique se positionne le mieux sont la connectivité (1e place) et l’intégration de la technologie numérique (4e place). Enfin, la Belgique est en 24e position sur 143 pays dans le classement de l’indice de préparation aux réseaux publié par le Forum économique mondial. La Belgique obtient une très bonne note pour les compétences (liées au système d’éducation) et de bons résultats pour son infrastructure ainsi que pour l’utilisation par les individus.

Atteinte des objectifs du « Digital Agenda for Europe » (DAE) par la Belgique
La Belgique a déjà atteint 7 des 9 objectifs du DAE fixés à l’horizon 2015.

Clicquez ici pour consulter le baromètre 2015. 

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.