09.15.2017

Le gouvernement approuve les mesures d’exécution de SMS Alert

Le gouvernement fédéral a approuvé aujourd’hui en première lecture le projet d’arrêté royal définissant les mesures nécessaires pour mettre en œuvre SMS Alert, le nouvel outil d’alerte pour prévenir par sms les personnes se trouvant à proximité d’une zone en situation d’urgence.


SMS-Alert fait partie de la plate-forme d’alerte Be-Alert, partenariat entre les opérateurs mobiles et le centre de crise. Les bourgmestres, les gouverneurs ou le ministre de l’Intérieur peuvent informer via la plate-forme toute personne se trouvant à proximité d’une zone présentant une menace.

Mesures d’exécution concrètes

Le nouveau projet de loi contient une série de directives destinées aux opérateurs mobiles pour faciliter l’envoi d’alertes. Concrètement, les opérateurs devront :

  • envoyer le message au moins dans la zone désignée par l’autorité compétente;
  • immédiatement envoyer le message, compte tenu du temps nécessaire pour effectuer les différentes opérations liées à l’envoi lui-même;
  • prévoir un système de stockage pour faciliter l’envoi de messages successifs (comme un sms qui indique que la situation est à nouveau sûre);
  • prendre en charge les coûts d’envoi des messages.

De plus, chaque opérateur mobile est libre de choisir le mode d’envoi du message, moyennant un traitement égal des utilisateurs et l’utilisation d’une connexion sécurisée.

Test fructueux à Rock Werchter

Un test a grand échelle de SMS Alert a été réalisé cet été lors du festival de musique Rock Werchter et s’est avéré fructueux : la plupart des festivaliers de Werchter ont reçu un sms sans que cela ne sature le réseau.

Lors d’une crise ou d’une catastrophe, il est fréquent que les personnes concernées manquent d’informations et ne savent pas vraiment quoi faire. Par un simple sms, on peut facilement informer les personnes en situation d’urgence pour les informer de ce qui se passe et de ce qu’elles doivent faire. C’est le grand avantage de SMS-Alert”, a indiqué Alexander De Croo, ministre de l’Agenda numérique et des Télécoms.

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.