05.11.2016

Le plan d’action Digital Belgium mise sur la croissance et l’emploi

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Agenda numérique et des Télécoms Alexander De Croo et les « Digital Minds for Belgium » ont présenté aujourd’hui « Digital Belgium ». Ce plan vise un objectif de croissance et d’emploi dans les années à venir au travers de l’innovation numérique. Le Premier ministre Charles Michel soutient lui-aussi le plan.

‘Digital Belgium’ s’est initié au fil des mois après une longue série de contacts, d’entretiens et de visites de travail. Le collectif ‘Digital Minds for Belgium’, qui réunit une vingtaine de professionnels de premier plan disposant d’une solide expérience dans le numérique, a défini avec Alexander De Croo, les grands orientations du plan ‘Digital Belgium’.

Un parterre d’acteurs de l’écosystème numérique ont assisté à la présentation de ‘Digital Belgium’. Robert Cailliau, un des pionniers belges de l’internet, a d’emblée lancé un vibrant plaidoyer aux jeunes pour se lancer dans l’aventure numérique.

Emploi, prospérité et bien-être grâce à l’innovation numérique

L’objectif du plan d’action ‘Digital Belgium’ est de créer de la croissance et des emplois grâce à l’innovation numérique. Le plan n’est pas un vœux pieux et mise sur trois objectifs clairs. “La révolution numérique est appelée à renouveler notre économie. Notre objectif est donc ambitieux : amener la Belgique dans le top 3 des pays européens les plus avancés dans le numérique d’ici 2020, créer au moins 1000 start-ups supplémentaires dans le numérique et 50.000 nouveaux emplois tous secteurs économiques confondus,” a indiqué le ministre De Croo.

Cinq priorités thématiques claires

 ‘Digital Belgium’ entend renforcer la position de notre pays sur le carte du numérique et repose sur cinq priorités thématiques claires :

1.l’économie numérique;
2.l’infrastructure numérique;
3.les compétences et les emplois numériques;
4.la confiance en le numérique et la sécurité numérique ;
5.la gouvernance numérique.

Pour chacun des piliers, 3 à 6 projets prioritaires ont été élaborés. Certaines initiatives ont déjà été lancées et leur impact concret est attendu dans les prochains mois. C’est la cas du Plan start-up décidé voici quelques semaines par le gouvernement sur proposition d’Alexander De Croo et de la facturation électronique appliquée par le pouvoir fédéral à ses fournisseurs.

D’autres initiatives énoncées dans Digital Belgium vont être lancées dans les semaines à venir, comme une « Alliance nationale pour les compétences et les emplois du numérique », un plan de déploiement de l’internet à très haut débit, une « Digital Health Valley » et une stratégie pour l’open data.

Le Premier ministre Charles Michel s’est félicité que le gouvernement fédéral se dote d’une stratégie ambitieuse pour le numérique. « Les perspectives de croissance dans le numérique sont vertigineuses. C’est un défi enthousiasmant qui nous attend, mais aussi un défi phénoménal. Digital Belgium va renforcer notre pays et générer de la croissance et de l’emploi.”

De Digital Belgium à un monde numérique

Alexander De Croo a enfin souligné que la numérisation recèle un potentiel énorme, pas uniquement pour notre pays mais aussi à l’échelle mondiale, où elle est un moteur d’emploi et de démocratisation. Elle facilite l’accès à l’économie formelle, la déclaration des enfants à la naissance et l’élimination de la corruption. La surveillance en temps réel des données télécoms permet en cas de catastrophes humanitaires d’organiser avec plus de précision et d’efficacité les secours.

“La semaine dernière, j’ai plaidé auprès de l’ONU et de la Banque mondiale pour que la numérisation soit une priorité dans le cadre des Objectifs en faveur du développement durable (ODD), le programme de développement international que les Nations Unies définiront en septembre prochain pour les quinze prochaines années. Dans l’Union européenne aussi, notre pays s’attèle à la création d’une coalition européenne pour le numérique ; cette coalition fédère un groupe de pays derrière notre proposition de placer la numérisation à l’avant-plan dans le débat international sur le développement.”

Retour à l’aperçu

Pour utiliser notre site internet de façon optimale, nous vous conseillons d’actualiser votre navigateur en passant à une version plus récente.